· 

J'ai testé la malouinière de la Ville Bague

Il resterait environ 120 malouinières autour de Saint-Malo. Très peu se visitent. La malouinière de la Ville Bague vous sera présentée par le propriétaire lui-même. Féru d'arts de la table et de mobilier, il ne vous parlera pas beaucoup d'architecture et vous livrera quelques anecdotes fantaisistes mais son accueil est tellement chaleureux et son enthousiasme tellement communicatif que vous allez adorer cette visite guidée non conventionnelle ! Prévoyez 1h30 et 9 € par personne. La visite comprend la découverte de la chapelle (fin XVIIème), du colombier et d'une partie du premier niveau de la malouinière. Vous irez voir le parc en autonomie, il n'est pas inclus dans la visite guidée. 

Une malouinière typique

Construite entre 1710 et 1715, cette malouinière est pile poil sur la période majeure de construction de malouinière dans le Clos-Poulet. A cette époque, les armateurs sont richissimes (ça ne va plus durer longtemps) et ils sont nombreux à se choisir un endroit à courte distance de Saint-Malo pour y installer une villégiature. 

A quoi reconnaît-on une malouinière  ? 

- la façade est SYMETRIQUE, elle reçoit un enduit sur maçonnerie à la différence des hôtels intra-muros qui sont en pierre de taille,  elle est très sobre car largement inspirée par le style de Garengeau. Ne vous y trompez pas et imaginez la richesse du mobilier, de la vaisselle, des tapisseries qui viennent de tous les pays du monde,

- de très hautes cheminées lui donnent un air altier, 

- la bâtisse est de plan massé avec des pavillons latéraux plus bas,

- la propriété est entourée de hauts murs,

- un jardin à la Française rappelle que le modèle indépassable est Versailles. Certaines malouinières vont d'ailleurs emprunter des éléments d'architectures aux grands châteaux français comme Vaux-le-Vicomte. 


Vous arrivez sur le domaine par la façade sur le jardin, chose inhabituelle qui reçoit très vite une explication : le jardin, comme la grille d'accès sont récents. Dommage qu'on ne puisse pas accéder par le portail sur cour comme le faisaient les Magon autrefois. 

Le colombier mériterait plus d'explications mais l'espèce de cabinet de curiosités installé à l'intérieur vous ravira ! 

Les pièces en enfilade du rez-de-chaussée de la malouinière valent la visite !  les collections de vaisselle d'époque et le papier peint 19ème, classé, vous impressionneront. On n'entend pas beaucoup parler des différents propriétaires et notamment des Magon alors je vous conseille de lire la totalité des pages explicatives sur le site de la malouinière avant de venir. 

 

Le site internet de la Ville-Bague : http://www.la-ville-bague.com/

 

A noter qu'une partie des bâtiments de ferme a été transformée en 2 gîtes qui semblent tout à fait charmants.

Une caronade, petit canon très pratique sur les navires.

Le colombier, quand il est encore présent aujourd'hui, marque de façon incontestable le caractère noble des propriétaires d'origine. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Balades Armoricaines

12 rue Michel de la Bardelière

35400 Saint-Malo

 Contact de 8h à 20h

363 jours/an

06.34.47.94.23

anne.isabelle.gendrot@gmail.com

Site mis à jour le 28/10/20